Comment l’argent peut servir votre créativité ?

« Cécile, tu as dû faire une erreur, la question posée est plutôt : comment gagner de l’argent grâce à sa créativité ! »

Et bien non justement, remettons les choses dans l’ordre : l’argent au service de votre créativité plutôt que votre créativité au service de votre argent. Laissez-moi vous expliquer pourquoi cette nuance est capitale pour faire tourner le moteur de votre business dans le bon sens.

Vendre avec raison mais sans son coeur

ne vous mènera pas bien loin

Former et aider les entrepreneurs à vendre plus et mieux : je sais faire et bien car je le fais avec mes tripes ! Je sais la douleur que peut représenter le fait de « devoir vendre » en endossant un costume qu’on n’aime pas, qui est tout sauf soi et ses valeurs. Je le sais parce que je l’ai vécu au lancement de mon activité indépendante, je le vivais quotidiennement. La souffrance était inversement proportionnelle à mon chiffre d’affaires : moins je vendais, plus je m’enfonçais et moins je trouvais de plaisir à mon nouveau métier.

Fixer mes tarifs, les assumer, ne pas baisser la tête devant un client, répondre à ses objections et ses tentatives de négociation, défendre ma valeur, susciter de l’intérêt, trouver de nouveaux clients : j’avais l’impression de mener un perpétuel combat … contre moi-même« Ça allait sûrement finir par s’arranger », le meilleur ne pouvait que venir. Pourtant, je ne voyais pas ma situation de vendeur et d’entrepreneur s’améliorer : plus je prenais des coups et moins je me relevais facilement, je perdais de plus en plus confiance en moi et en mes capacités entrepreneuriales.

Après plusieurs mois, j’ai fini par me dire « raisonnablement » que si la vente n’était pas faite pour moi, alors l’entrepreneuriat ne pouvait pas l’être non plus, autant abandonner et faire différemment.

C’est alors que la magie des rencontres a opéré (elle a sûrement dû avoir pitié de moi) et j’ai appris qu’on pouvait vendre avec plaisir et naturel dans l’intérêt de ses clients : non seulement c’était possible mais cela s’est avéré très performant !
J’ai eu envie de partager cette fantastique découverte avec les entrepreneurs qui comme moi souffraient du syndrome du « vendeur-voleur » … J’ai eu beaucoup de clients et de résultats.

Jusqu’à ce que ..

Jusqu’à ce que je réalise que :
1- je n’obtenais pas les mêmes résultats avec tous les entrepreneurs que j’accompagnais
2- ce n’était pas ce que je préférais faire à proprement parler

J’ai alors compris que savoir vendre ne mène pas bien loin un entrepreneur s’il n’est pas déjà sur son chemin, à sa place dans sa zone de brillance. Par « mener loin » je ne parle pas ici des résultats financiers obtenus par l’entrepreneur mais de son endurance en tant qu’Homme, de son épanouissement sur le long terme.
La vente, tout comme l’argent ou la raison ne sont que des outils, des moyens au service de l’entrepreneur, de l’Homme, du coeur.

money-love

Vendre avec raison fonctionne mais sans coeur ne mène à rien.

Rayonner d’abord,

mettre son rayonnement au service des autres

puis vendre pour continuer

Je suis désormais convaincue que la meilleure chose qu’un entrepreneur puisse faire pour développer son business, c’est d’ouvrir son coeur, laisser s’exprimer sa créativité, s’épanouir et rayonner AVANT même de travailler sur ses ventes et les méthodes pour amplifier le rayonnement et l’impact de son business.

Quand j’aide un entrepreneur à développer son chiffre d’affaires, le travail commence toujours par le libérer de sa zone de confort, libérer son rayonnement en le plaçant dans sa zone de brillance. Ensuite seulement nous parlons communication, offre, produits ou services, actions commerciales et entretiens de vente par la valeur. L’entrepreneur se sent pousser des ailes, on lui fournit celles qui lui ressemblent pour le faire décoller, plus haut, plus loin dans l’univers de son royaume.

La vente est devenue un sujet « miracle »

pour les entrepreneurs « raisonnables »

Et puis, on a vu prospérer sur le web, et ailleurs, des solutions miracles pour devenir riche. Cette richesse-là, moi, ne m’intéresse pas … Et le miracle n’opère que dans des conditions précises comme je l’expliquais précédemment et pour combien de temps ?

Aujourd’hui au burn-out salarial s’ajoute le burn-out entrepreneurial, mais on en parle beaucoup moins (parce que l’entrepreneur étant son seul patron, qui peut-il fuir sinon lui-même ?).

Je rencontre nombre d’entrepreneurs au chiffre d’affaires et au revenu confortables qui se sont perdus sur « le droit chemin », ont perdu leur « flamme », se sont éteints, sont devenus malheureux.

Aujourd’hui, mon métier est de les reconnecter à leur coeur et leur créativité. Je les aide ensuite à développer un business à partir de ce qu’ils portent en eux, sont, respirent, vibrent. J’ai entamé un nouveau combat : contre la raison celui-là. Une économie nouvelle émerge : l’économie du coeur !

économie du coeur
©Cécile Bonnet

Je n’interviens publiquement que très rarement sur la vente par la valeur en ateliers ou en conférences : je transmets mes outils à des entrepreneurs qui ont mis leur raison au service de leur coeur et qui rayonnent.

Comment l’argent peut servir votre créativité (et non l’inverse) ?

L’argent important à notre créativité, vraiment ? Oui et je vais vous dire pourquoi : parce que laisser s’exprimer son coeur et sa créativité ne peut se faire qu’avec un esprit libre et une raison « détendue ». On ne peut rien créer en étant contracté. Or je sais bien, pour l’avoir vécu et le vivre encore parfois, que notre relation à l’argent peut nuire à l’expression pleine et entière de notre créativité et de notre zone de brillance.
Je sais bien que lorsqu’on ne vend pas (suffisamment) on a bien du mal à vendre ce qu’on ne pourrait pas s’acheter soi-même, on n’ose pas voir plus grand, créer librement.
Je connais les conflits entre raison et coeur, idées et lucidité, valeur apportée et estime de soi, je les vis au quotidien croyez-moi. Or si je suis convaincue que mettre du coeur dans son business est la meilleure façon de réussir et de s’épanouir, il faut bien commencer par s’aimer moi-même, non ?

Oui, si on souhaite développer son business (et sa vie), on doit aimer l’argent ET le manque d’argent, être en paix avec l’argent.
Oui, si on veut développer son business, on doit aimer la vente et ses clients de tout son coeur pour leur coeur et non pour leur porte-monnaie.
Oui, si on veut développer son business (et sa vie), on doit s’aimer soi-même à sa juste et brillante valeur !

En ce moment je lis un livre formidable qui je le sens a un grand impact positif sur moi grâce aux messages que son auteur y diffuse et infuse, il s’agit de « Big Magic » d’Elizabeth Gilbert (en français « Comme par magie » mais je trouve le titre original plus éloquent, pas vous ?).

Elizabeth Gilbert

Je vous livre ici un passage qui souligne l’influence néfaste de l’argent sur la créativité :

S’endetter lourdement afin de devenir un créateur peut transformer en stress et en fardeau quelque chose qui n’aurait jamais dû être que joie et libération. Et après avoir autant investi dans leurs études, les artistes qui ne trouvent pas immédiatement la réussite professionnelle (c’est le cas de la majorité) peuvent avoir l’impression d’être des ratés

Je pense que les entrepreneurs vivent exactement la même chose (normal, ce sont des artistes, nous sommes tous des artistes nés).

J’avais vu tant d’autres gens anéantir leur créativité en exigeant que leur art paye leurs factures. J’ai vu des artistes fauchés et fous à force de se convaincre qu’ils ne sont pas de vrais créateurs tant qu’ils ne peuvent pas vivre exclusivement de leur créativité

Je veux aider les artistes que sont les entrepreneurs à ne pas renoncer à leur brillance en leur donner les clés d’une vente naturelle, plaisir et performante.

Faites ce que vous aimez faire, et faites-le avec autant de sérieux que de légèreté

Et c’est exactement ce que je VEUX que vous, oui vous, entreteniez comme rapport à l’argent et à la vente ! Parce que je CROIS profondément en vous : votre brillance est le carburant de mon coeur, elle le fait battre et le réchauffe.

Je vois trop d’entrepreneurs brider leur rayonnement, d’idées fabuleuses rester au placard de leur raison, d’amour gâché dans le business faute de rencontre avec le marché. Je souhaite leur montrer une autre voie possible d’épanouissement dans la vente : pas pour qu’ils deviennent un vendeur qu’ils ne sont pas, non, pour qu’ils osent devenir qui ils sont et le mettre au service des autres.

L’argent est à votre service, la raison au service de votre créativité, la vente au service de la valeur que vous portez en vous (en l’ignorant la plupart du temps) et non l’inverse : ce n’est ni l’argent, ni la raison, ni la vente qui doivent diriger votre vie et votre business pour les développer. Il n’est pas trop tard pour inverser le moteur 😉

Cecile Bonnet

Depuis 2009, j’aide les entrepreneurs à libérer leur vraie nature créative pour libérer leur business. Depuis toujours, je suis convaincue de la brillance de chaque personne mais très frustrée de la voir censurée et étouffée. Ce qui m’inspire et me rend vivante, c’est de voir des personnes oser exprimer qui elles sont vraiment et se réaliser, bien souvent au bénéfice des autres. C’est bien de cela que notre monde a le plus besoin !

Ecrire un commentaire

Shares