Embrasser son excellence – Découvrir son excellence dans l’action

Life panneau 700 x 70020 août 2014, je suis sur le point de vivre « un jour où »  : un tournant dans ma vie pro et donc perso, de ces moments qui marquent un avant et un après.

Je ne le sais pas encore mais je vais faire une des plus belles rencontres qui soit donnée de faire dans une vie, ou plutôt si, je le sais déjà parfaitement, je le sens en moi. En fait je le sais depuis que je me suis inscrite à la formation que je m’apprête à vivre. Une formation ? Un coaching sur-mesure puissance 10 en mode collectif.

Je suis rentrée depuis quelques jours d’un voyage d’un mois sur l’Ile de La Réunion. L’effervescence de la rentrée n’est pas encore là : le business est calme, on goûte à la fin des vacances scolaires comme une transition avant le rush de septembre.

Un temps suspendu à Paris.

C’est le « bon » moment pour moi.

Je vais me rencontrer moi au travers de mon excellence.

2014 : ma crise existentielle d’entrepreneur

Ce n’est pas un hasard si ce moment arrive en 2014 après un début d’année de forte remise en question et d’intenses réflexions sur ce qui m’anime profondément.

J’ai perdu la connexion qui me reliait à mon business, je dois retisser le lien entre lui et moi pour me réaliser et continuer le chemin avec joie. Je n’ai pas choisi d’être à mon compte pour me lever le matin sans envie, fatiguée et trainer des pieds jusqu’à mon bureau et mes clients. L’idée m’est juste insupportable ! Car je n’ai aucune excuse : pas de supérieur hiérarchique qui ne me comprend pas, pas de collègues qui se battent sur un territoire de pouvoir et de reconnaissance, aucune structure dans laquelle je dois composer « à ma sauce » avec des règles conformistes et figées afin de respirer un peu de la liberté et de la créativité dont j’ai besoin pour survivre. Je suis seule maître à bord, je conduis la barque de mon activité comme je l’entends et avec qui je veux, selon mes valeurs et mes convictions, avec mes tripes et ma liberté, mon « bien » le plus précieux.

Il faut bien se rendre à l’évidence, si je n’ai plus l’élan c’est que justement je ne vis pas complètement la liberté que je me suis donnée, celle d’être pleinement qui je suis et de faire ce pour quoi je suis faite sans jamais aucune lassitude, ni aucun doute.

J’ai traversé une crise existentielle d’entrepreneur : une crise d’identité. Sur le chemin, j’avais perdu ma boussole, j’étais perdue. Une crise, et je l’ai compris plus tard, somme toute assez banale et répandue : ces derniers mois, j’ai vu beaucoup d’entrepreneurs en quête d’eux-mêmes dans leur business, à la recherche de leur « centre ». C’est qu’il faut être sacrément aligné avec soi pour avancer dans ce métier. Il suffit d’être même en léger « décalage » et le malaise grandit jusqu’à vous empêcher totalement d’avancer un pas de plus dans la « mauvaise » direction.

J’ai mué : différente et pourtant toujours la même dans un nouvel espace, une nouvelle dimension. Je déploie mes ailes pour embrasser l’horizon, mon horizon, toujours plus loin.

Découvrir son excellence dans l’action

Mais revenons à la formation …

Nous sommes 8 dans la salle, des hommes et des femmes de tous horizons mais avec un fort point commun qui nous relie : nous recherchons tous à nous accomplir dans notre mission professionnelle, à prendre notre place exactement, celle qui nous permettra de mettre à juste profit nos talents et de nous épanouir grandement.

J’ai déjà trouvé des réponses ces derniers mois en m’appliquant à moi-même mes outils et ma démarche mais cette formation est comme un cadeau ultime que je savoure : j’en attends des révélations, des confirmations, des découvertes. Elle représente la fin de ma mue et une porte sur les prochains mois et les prochaines années, avant peut-être ma prochaine mue … mais désormais, je le sais maintenant, toujours en cohérence avec moi-même…

C’est étrange comme on peut ressentir sans se le dire ce lien qui nous unit dans ce lieu. Nous savons tous que nous allons vivre une aventure privilégiée : se révéler est une chance dont beaucoup tentent de percer le mystère toute leur vie.

Joël Guillon, l’intervenant, est un personnage : authentique, précis, juste, attachant, distant, bienveillant.

Cet ex-timide maladif qui s’est soigné par la vente, garde les traits de sa profonde nature : ce n’est pas un volubile, il écoute bien au-delà des mots et des apparences et il aime profondément les gens pour qui ils sont, point.

« Vous n’êtes pas a-normal mais extra-ordinaire ».

Découvrir son excellence dans l'action

Ça le fait sourire (et son sourire vous accompagne longtemps après, croyez-moi) : un sourire qui en dit long sur le malin plaisir qu’il a à exercer son art. Il sait qu’il s’apprête à contredire nos certitudes et tout ce que nous nous sommes raconté (et qu’on nous a raconté) pendant de nombreuses années. Il sait qu’il va « recoller » les morceaux éparpillés de notre vie pour nous réunifier à nous-même et accepter notre « vraie nature ».

Il sait, mais nous ne savons encore rien.

Lui sourit comme à ses propres blagues, nous rions avec lui sans bien comprendre encore.

Une rencontre à laquelle je me préparais sans le savoir

Cela fait longtemps que son nom « tournait » autour de moi. Depuis plusieurs années, je « tombe » régulièrement sur lui. C’est le « maître » incontestable de la vente authentique.

En lui je retrouve mes convictions : la vente demande avant tout à être soi, c’est en étant authentique qu’on vend et non pas l’inverse. Se libérer d’abord pour faire du CA et non faire du CA pour être libre.

2014 sera le point d’impact.

Je suis ici pour 3 raisons : pour me rencontrer, pour le rencontrer et pour découvrir sa méthode, le Mo2i, dont la philosophie est très proche de celle de ma démarche.

Qu’est-ce que le Mo2i ?

Mo2i = Mode Opératoire Identitaire et Itératif

Le Mo2i est notre fonctionnement naturel, notre façon de penser et d’agir dans un contexte bien particulier et avec un objectif propre.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que nous agissons tous avec un mode opératoire unique et singulier. Plusieurs d’entre nous peuvent mettre en action leur excellence dans un contexte similaire et pour un objectif identique mais chacun de nous a sa façon unique de procéder, il n’en existe pas 2 semblables.

Découvrir son mode opératoire c’est accepter sa nature profonde, mettre en cohérence sa vie avec soi, se sentir légitime (même si c’est à travail à poursuivre) et déployer son potentiel dans son intérêt et celui des autres.

Moi j’ai reçu mon mode opératoire comme une libération.star on the beachMon excellence

Une des étapes de la formation consiste à déclarer ouvertement son excellence pour en libérer pleinement les bénéfices et surtout pour l’exercer avec le consentement de ceux qui en ont besoin.

C’est pour cette raison qu’il est important pour moi de partager avec vous mon excellence (et je suis certaine que vous en avez la curiosité !). C’est aussi pour encourager tous ceux qui ont vécu cette formation, je pense aux 7 autres excellentes personnes qui étaient là avec moi le 20 août mais aussi aux participants des sessions précédentes, suivantes et à venir.

Commençons pas le contexte déclencheur de mon excellence : ainsi j’agis « instinctivement » contre toute forme d’oppression liée à la conformité.

Dans quel but ? Mon objectif, en me mettant en action, est d’aider les personnes à être elles-mêmes, à dépasser leurs limites et leurs croyances pour déployer leur plein potentiel.

Je saisi le réel du factice chez les gens, je  « sens » quand ça sonne faux, même si la personne croit me dire la vérité de bonne foi. Je perçois au-delà des masques, des «  faux-semblants, au travers du verbal et du non-verbal que je « lis » ensemble. Mais je ne juge jamais, je collecte et reçois les information de manière brute et neutre.

Si la conformité était le cadre, l’oppression de la conformité nuit à l’épanouissement de la personne quand ce cadre l’étouffe et l’empêche de déployer ses capacités. Je ne suis pas contre un cadre au contraire, mais dans la mesure où il structure, supporte et encourage, pas quand il enferme et devient une prison, parfois dorée.

Alors, c’est plus fort que moi, je cherche à libérer la personne du cadre qui l’emprisonne, la réduit. Je veux la rendre libre, de ses choix, de sa vie, de s’aimer. Je crois en elle, en ses capacités, en son potentiel. Je crois en chacun de vous car je suis convaincue que tout le monde a du potentiel et une énorme valeur.

Mon action consiste à dissoudre les freins et les blocages, à faire tomber les barrières. Le reste vous l’avez déjà en vous, reclus, parfois insoupçonné. Pas besoin de gravir des montagnes quand les montagnes n’existent plus. Vos ressources et votre confiance en vous ne demandent qu’à vous porter pas à pas avec joie. Vous êtes capables de grandes et belles choses, de beaucoup plus que ce que vous croyez en tout cas !

Je fais ça depuis toujours, tout le temps et avec tout le monde sans en être consciente.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cela m’a causé beaucoup de soucis, quand ce n’était pas ce qu’on attendait de moi. Je me suis souvent heurtée à des murs. Plus je croyais aux possibilités, plus on me renvoyait à « la dure réalité » à laquelle il fallait que je me fasse. Je me suis cru anormale, marginale. Un temps je me suis même dit « bon ok Cécile, il serait peut-être temps maintenant que tu deviennes effectivement sage, que tu grandisses et que tu arrêtes de rêver, que tu redescendes les pieds sur terre ».

SAUF QUE  j’ai les pieds sur terre, avec la tête dans les étoiles, c’est tout 😉 c’est ma réalité !

Alors, là où je percevais le désordre , la formation m’a apporté une nouvelle vision sur moi-même : l’équilibre et la cohérence. Tout est en bonne place et je fonctionne de façon optimale selon mon mode opératoire d’excellence. Je peux me faire confiance et me reposer sur lui.

Où et comment découvrir son excellence dans l’action

Je ne peux que vous recommander cette précieuse formation de 2 journées (sachez que Joël Guillon intervient également sur RDV auprès de jeunes adolescents) : elle est un cadeau à se faire et à faire autour de soi parce qu’elle apporte paix avec son histoire, légitimité, liberté d’être, donc de faire, et rayonnement. Une belle façon de transformer l’essai !

Vous trouverez plus amples détails sur le site de Joël Guillon. Les prochaines sessions de formations en 2015 ont lieu les 12-13 janvier et 21-22 janvier (pour tout renseignement et inscriptions, contacter Joël Guillon par mail : joelguillon@mo2i-institute.com)

Et il se pourrait bien que vous y croisiez des amis et des proches 😉

Comme le dit Joël Guillon « découvrir son excellence dans l’action n’est que le début du chemin » : vous décrocher les clés mais pas les portes.

Ce ne sera donc pas le mot de la fin ! Dans un prochain article, je reviendrai plus en détails sur le Mo2i et la façon dont nous développons notre excellence de manière cachée, cela pourrait bien vous inspirer des clés sur votre excellence 😉

 

Pssst : désormais, j’essaye de vous proposer une série d’articles hebdomadaire sur une thématique. Pour ne rien rater de la série, vous pouvez vous abonner au blog en cliquant ici : vous recevrez alors un email récapitulatif vendredi des articles de la semaine.

Cecile Bonnet

Depuis 2009, j’aide les entrepreneurs à libérer leur vraie nature créative pour libérer leur business. Depuis toujours, je suis convaincue de la brillance de chaque personne mais très frustrée de la voir censurée et étouffée. Ce qui m’inspire et me rend vivante, c’est de voir des personnes oser exprimer qui elles sont vraiment et se réaliser, bien souvent au bénéfice des autres. C’est bien de cela que notre monde a le plus besoin !

4 commentaires

  1. Gwenaelle
    Gwenaelle à | | Répondre

    J’ai mis le temps…. mais je suis là, et je te lis avec ravissement.
    Tu es ma case de l’avent que j’attendais … je t’envoie des coeurs et des étoiles !

  2. Patricia
    Patricia à | | Répondre

    Quelle belle expérience Cécile ! Elle m’en rappelle tellement d’autres où je me suis formée et où j’ai avancé avec ce type de personne, lumineuse de l’intérieur au point de nous toucher à l’extérieur et de venir contacter notre flamme, celle sur laquelle nous doutons ou nous n’avons pas conscience. Cet article est bon à lire car généreux et chaleureux. Je ressens à quel point cet homme habité par son art te l’a communiqué et c’est un vrai bonheur de te voir prendre ton habit de lumière et être sereine envers toi. Merci.

Ecrire un commentaire

Shares