7 raisons d’entreprendre sa vie

Entreprendre sa vie
Source : nva.tumblr.com

A longueur de journées on entend parler de crise économique, on lit les faibles résultats financiers des auto-entrepreneurs, on se plaint des clients qui n’ont pas d’argent, on nous dit que cela ne va pas s’arranger et qu’ « on n’y arrivera pas ».

On a de quoi se poser la question : « Qu’est-ce que je retire de la création de mon activité ? Ai-je raison d’entreprendre ma vie malgré les difficultés que je rencontre ?

Ma réponse est sans hésitation : Oui ! Je vois (au moins) 7 raison d’entreprendre sa vie et pas des moindres !

Raison n°1 – Grandir et prendre plaisir

Si vous êtes comme moi une assoiffée de découvertes, de rencontres, de nouveautés, d’apprentissages, de défis, entreprendre est un concentré de vie au quotidien. 

J’ai démarré mon activité il y a 3 ans seulement mais j’ai appris tellement de choses sur moi, sur la vie et sur les autres durant cette période qu’elle me semble être une des tranches de vie la plus dense que j’ai vécue !

C’est comme une journée dans un parc d’attractions géant fait de couleurs et de manèges à sensation ou non : on est excitée autant qu’on a peur, on a le souffle coupé et le cœur qui déborde autant qu’on en redemande, l’attente est parfois meilleure que l’attraction en elle-même, on se sent épuisée mais une énergie (la curiosité et l’envie) nous pousse en avant, on a autant de plaisir à en prendre qu’à en voir dans les yeux des autres.

Raison n°2 – Repousser ses limites

Entreprendre n’est pas un acte isolé, c’est une philosophie de vie, un cheminement, une attitude.

Pas de ronronnement dans l’entrepreneuriat, chaque jour est un nouveau challenge, chaque client différent vous amène un nouvel univers, une nouvelle réflexion, une opportunité de s’améliorer. Aussitôt une marche franchie et vous en amorcez une nouvelle avec excitation.

Quand on n’aime pas la routine, qu’on a tendance à tourner en rond rapidement dans le « déjà-vu », être aux commandes de sa vie professionnelle est la meilleure adrénaline que je connaisse (pour peu qu’on ose sauter et s’envoler). Chaque jour qui passe, nous amène un peu plus loin sur notre chemin, un défi en amenant un autre. On se découvre, on se révèle, on se sent vivante. On devient accroc à cet état grisant qui mêle peurs et plénitude, une fois qu’on y a goûté on ne peut plus s’en passer.

Raison n°3 – Se connaître et se réaliser

Au-delà de son marché et de ses clients, entreprendre, c’est avant tout un RDV avec soi.

Pas de collègues avec qui se changer les idées ou se réconforter.

Pas de chef incompétent pour excuser son manque de performance.

Dans la solitude de l’entrepreneuriat, dans le creux des montagnes russes, on est seule face à soi-même.

Entreprendre devient alors une fabuleuse opportunité de trouver les ressources en soi et d’assumer ses responsabilités. Et on se rend très vite compte que tout ce dont nous avons besoin pour réussir est déjà en nous !

Je crois que beaucoup de femmes pressentent cela, même inconsciemment, c’est ce qui fait que nous sommes 41% à entreprendre pour se réaliser, s’épanouir et non pour gagner de l’argent.

Et nous avons raison car c’est en nous réalisant que l’argent va de soi, naturellement 😉

Raison n°4 – Être libre de sortir du cadre

Il n’existe aucune barrière dans l’entrepreneuriat que celles que l’on se met car entreprendre c’est être maître à bord à 10000%.

Nous cherchons toutes plus de liberté : liberté d’être, de faire, de vivre selon ses priorités et ses valeurs. Mais la liberté comprend aussi son lot de doutes et d’incertitudes, de questions sans réponses et d’espaces infinis qui donnent parfois le tournis.

Habituée à un cadre de travail salarié, on a souvent du mal à apprivoiser cette absence de cadre et de règles et on se sent parfois même perdue face à cette liberté tant convoitée qui se révèle vertigineuse.

J’entends alors souvent « ça ne se fait pas dans mon métier », « je ne peux pas faire cela », « mes concurrents font de cette manière, eux »

On entreprend souvent pour se défaire de certaines chaînes mais on reste enchaînée au bout du compte.

Entreprendre demande une liberté totale pour laisser sa créativité s’exprimer et réussir avec plaisir en étant soi.

entreprendre sa vie
source : weheartit.com

Raison n°5 – Trouver et prendre sa place

Entreprendre c’est prendre sa place.

Mais pas n’importe quelle place, celle qui fait la jonction entre entre qui vous êtes (plaisir), ce que vous apportez d’unique (votre vocation), et pour qui vous le faîtes (sens).

J’ai appelé cet espace sa zone de « brillance » (logique pour des stars ;-)), c’est un espace très précis et précieux de réalisation et d’épanouissement, source de réussite et de bien-être. J’ai toujours eu la profonde conviction que réussite et bien-être n’allait pas l’un sans l’autre et cette conviction ne fait que se renforcer au fil de mon expérience et des entrepreneures que j’accompagne.

Il est difficile de décrire cet état intérieur d’harmonie, d’excitation, de certitude qu’on peut ressentir quand on a trouvé cette zone mais on la reconnaît instantanément (et toutes les journées ne sont pas un kif permanent mais cet état sublime les hauts et des bas que l’on peut vivre).

Pour ma part, je l’exprime souvent en disant que « je ne me suis jamais sentie autant à MA place qu’aujourd’hui. J’éprouve le sentiment d’être là où je devais être depuis toujours ». Quand on a trouvé la cohérence entre qui on est, ce qu’on fait et pour qui on le fait, on se sent pousser des ailes, celles qui étaient en nous depuis toujours et qui n’attendaient qu’à se déployer.

Raison n°6 – Echouer pour réussir

Entreprendre est une histoire d’échec(s) transformé(s).

Vous pourrez le constater chez la plupart des entrepreneurs qui ont réussi selon vous : leur histoire et leur parcours sont semés d’échecs et d’embûches.

Et  je pense que c’est justement ce qui les a amené à réussir.

Quand vous entreprenez vous n’avez pas d’autres choix que d’avancer, vous surpasser, sublimer ce qui vous entoure, ce qui vous arrive et ce que vous apprenez.

L’échec devient une opportunité : celle d’apprendre davantage et de pousser plus loin ses connaissances et son expérience.

Raison n°7 – Être heureux

Entreprendre c’est se débarrasser du superflu pour être juste soi avec ses imperfections.

Finalement si entreprendre permet de grandir, prendre plaisir, repousser ses limites, se connaître et se réaliser, être libre, trouver sa place et réussir, ne serait-il pas un des meilleurs moyens d’être heureux ?

Au-delà de son indépendance, de l’argent gagné, de l’épanouissement personnel, d’être en accord et en cohérence avec soi, entreprendre n’est pas une fin en soi mais contribue à une plus grande richesse encore : le bonheur.

 

Et vous êtes-vous heureux dans votre vie d’entrepreneur ?

Cecile Bonnet

Depuis 2009, j’aide les entrepreneurs à libérer leur vraie nature créative pour libérer leur business. Depuis toujours, je suis convaincue de la brillance de chaque personne mais très frustrée de la voir censurée et étouffée. Ce qui m’inspire et me rend vivante, c’est de voir des personnes oser exprimer qui elles sont vraiment et se réaliser, bien souvent au bénéfice des autres. C’est bien de cela que notre monde a le plus besoin !

35 commentaires

  1. Prima
    Prima à | | Répondre

    Bonjour à tous et merci surtout à Cécile !! Vos écrits sont très bon et je m’y retrouve fortement.

    1. Estelle
      Estelle à | | Répondre

      Je suis en phase de création d’entreprise te je suis remplie de doutes et de peur. Cela faisait longtemps que j’avais ce projet mais je manquais de confiance et surtout d’expériences. J’ai quitté récemment mon job pour mener à bien mon projet acr je pense sincèrement comme toi que je peux allier vie familiale et vie professionnelle. Je me le souhaite en tous les cas. Je fonce et je verrai bien. Autrement dit je VEUX me donner al chance de réussir. Bonne continuation à tous. Estelle Prima

  2. Bénédicte
    Bénédicte à | | Répondre

    Bravo pour ton parcours et merci tout simplement 🙂

  3. Valérie
    Valérie à | | Répondre

    Bravo ! Tu décris exactement ce que je ressens tous les jours. Merci beaucoup.

  4. laure
    laure à | | Répondre

    Whaou ! Merci Cécile, ça me touche beaucoup, surtout aujourd’hui ou j’ai décidé de relever un défi qui me fait très peur. Bravo, ce sont des mots qui donnent envie de se surpasser.

  5. aude
    aude à | | Répondre

    et mon banquier tout surpris ce matin par ma réponse à sa question ‘comment allez-vous ? » : TRES bien et vous ! de l’art de dissiper le doute tout de suite … et de pouvoir négocier les frais qui nous empoisonnent au quotidien ! merci pour cet article cécile !

  6. Bérengère
    Bérengère à | | Répondre

    Oui oui je crois même m’être inscrite deux fois 😀 mais je ne sais pas si çà a fonctionné…

  7. pottier
    pottier à | | Répondre

    pas encore dedans, disons……entre : « l’entre » et le » preneuriat « , l’idée est là, mûrie. prête à éclore. mais 0+0 = fera toujours 0 budget et une famille à nourrir. comment faire ?

  8. Chut Charlotte
    Chut Charlotte à | | Répondre

    Ça donne envie de se lancer, ce que tu dis;-) merci pour ces mots à la fois réalistes et hyper positifs…

  9. Bérengère
    Bérengère à | | Répondre

    Merci de savoir à chaque fois trouver les mots qui procurent une bonne dose d’énergie 😉 Je vais sans doûte radoter mais tanpis ;-), ce serait un plaisir de te rencontrer 😀

  10. Ludivine
    Ludivine à | | Répondre

    Merci, ça fait du bien!!

  11. erwan
    erwan à | | Répondre

    OK Cecile, l’entrepreneuriat est une véritable source de bonheur, de réalisation, d’expérimentation riche intellectuellement. Tout ceci n’est vraiment possible uniquement si le créateur dégage suffisamment d’argent pour ses besoins indispensables. Une réussite financière même très modeste est un prérequis à la réalisation de soi. Il suffit de faire une séance au Tribunal de Commerce pour voir aussi l’envers du décor. Mais argent et réalisation de soi ne s’opposent pas. Quitte à travailler, autant gagner sa vie. Quitte à travailler, autant s’amuser. Les deux associés font que l’on gagne sa vie en s’amusant. Elle n’est pas belle la vie. Et vive entrepreneuriat.

  12. morgane sifantus
    morgane sifantus à | | Répondre

    Oui, oui, oui ! (Ok je développerai plus tard !)

  13. kristin
    kristin à | | Répondre

    pas encore très habituée à cette peur, toujours un peu là…je ne sais pas si je trouve cela grisant ! Mais savoir que je repousse jour après jour mes limites, ça je trouve cela top.
    Merci Cécile pour ce texte qui m’éclaire aussi sur moi.

  14. Bénédicte
    Bénédicte à | | Répondre

    Merci pour cette lecture qui rebooste !

  15. Viviane Cléro
    Viviane Cléro à | | Répondre

    tout à fait d’accord, c’est clairement exprimé, j’en fait une copie car souvent je reste muette quand on me pose la question pourquoi, merci!!!

  16. AnneClaire
    AnneClaire à | | Répondre

    Ah la la je me retrouve tellement dans ce que tu dis ! Merci beaucoup !

Ecrire un commentaire

Shares